Les villes les plus kids friendly : intérêts et opportunités pour la petite enfance

Sommaire

Nous revoilà pour le RDV Data mensuel ! Pour cette 6ème édition, Smappen établit le palmarès des villes les plus kids friendly de France 👶

On s’est intéressé aux modes de garde des plus jeunes et aux capacités d’accueil proposées dans les communes de plus de 20 000 habitants.

L’intérêt de ce classement ?

S’interroger sur les capacités d’accueil des jeunes enfants dans les communes françaises et les opportunités que cela implique.

On pense notamment :

  • Aux parents et futurs parents, pour qui concilier vie professionnelle et familiale est un enjeu important
  • Aux acteurs du secteur petite enfance et des services à domicile
  • Aux collectivités locales et territoriales qui pourraient revoir et optimiser leur stratégie en matière d’accueil et modes de garde

Pourquoi s’intéresser à ce classement des villes les plus kids friendly ?

  • Quelles sont les communes avec la plus grande capacité d’accueil des jeunes enfants ?
  • Quelles sont les opportunités et avantages qu’offrent ces villes ?
  • Quels acteurs sont présents ?
  • Quel type de population y est représentée ?
  • Quel environnement local s’offre à vous ?
  • En tant qu’acteur du secteur, quels sont les intérêts à retenir pour pénétrer le marché local ?

Au programme :

  1. Les résultats du palmarès des villes les plus kids friendly
  2. Favoriser un développement du bas ou hors-classement pour les acteurs de la petite enfance
  3. Quels secteurs pourraient tirer profit des communes haut de classement ?

1 . Le top du classement pour Lannion, une capacité d’accueil supérieure à sa population

Lannion, Montaigu-Vendée et Challans en tête de classement 👶

En première position de ce palmarès, nous retrouvons Lannion. Avec un taux de couverture global de 103,9%, cette commune des Côtes d’Armor en Bretagne propose en effet des capacités d’accueil supérieures à la population actuelle. Pour 100 enfants de moins de 3 ans habitant la commune, ce sont 103,9 places en mode de garde qui sont proposées. De quoi accueillir les petits voisins des villes limitrophes.
Cette commune indique notamment avoir élaboré un Projet Éducatif de Territoire et affirme disposer de structures d’accueil diversifiées de qualité et de proximité.

En deuxième position on retrouve Montaigu-Vendée, avec cette fois un taux de couverture de couverture de 96,4%. La Vendée est à l’honneur dans ce palmarès avec une autre ville du département dans le top 5 : Challans arrive en 3ème position avec un taux de couverture de 93,4%.
Arrivent ensuite Marc-en-Baroeul (Nord) avec un taux de 92,5% et Couëron (Loire-Atlantique) avec un taux de 91,4%.

Comment nous avons réalisé ce classement ?

Nous avons analysé les données de la CAF des villes de plus de 20 000 habitants qui proposent les meilleures capacités d’accueil en comparaison au nombre d’enfants de moins de 3 ans.

Ce palmarès intègre ainsi les modes d’accueil formels tels que les assistant.es maternel.les employé.es directement par les particuliers, les salarié.es à domicile, les accueils en EAJE – Etablissement d’Accueil du Jeune Enfant (collectif, familial et parental, micro-crèches) et les écoles maternelles accueillant les enfants de moins de 3 ans, en comparant le nombre de places proposées au nombre d’enfants présents sur la commune.

2. Favoriser un développement du bas ou hors-classement pour les acteurs de la petite enfance

Pour les acteurs de la petite enfance :

  • Assistant.es maternel.les,
  • Crèches et micro-crèches,
  • Services de garde d’enfants,
  • Sans oublier les collectivités qui ont un rôle à jouer dans la capacité d’accueil et les systèmes de garde d’enfants dans les territoires.

Les villes en bas ou hors-classement sont plus favorables à un développement ou à la mise en place de vos services. La demande est nettement plus forte puisque le manque d’offre se fait plus largement ressentir.

Pour y voir plus clair, voici quelques pistes de réflexion 🧐

Analyser le taux de couverture d’accueil des jeunes enfants

Pour les politiques locales

Les collectivités locales et territoriales ont un rôle clé dans l’organisation et la mise en place de solutions de garde d’enfants adaptées aux besoins des familles sur leur territoire. Elles assurent la coordination, le financement, la qualité et la promotion des services de petite enfance et de garde d’enfants.

Elles peuvent fournir des subventions et des aides financières aux familles, aux établissements d’accueil, ainsi qu’aux associations et organisations qui travaillent dans le domaine. Elles sont aussi en charge de la promotion et de la sensibilisation des services de garde d’enfants auprès des familles et des différents acteurs locaux. Elles peuvent organiser des campagnes d’information, des événements, ou encore des formations pour les professionnels et les parents afin de les aider à mieux comprendre les enjeux de la petite enfance et les modes de garde disponibles.

Elles sont un précieux soutien pour les acteurs et services du secteur. Et aussi les garantes de la couverture d’accueil des jeunes enfants sur leur territoire local. Si la demande est importante, la stratégie des collectivités doit s’aligner avec une offre de services adaptée le plus que possible.

Les communes voisines peuvent absorber néanmoins une demande forte des alentours.

Pour les acteurs du marché local

Pour les acteurs de la petite enfance, miser sur un territoire en besoin est évidemment plus judicieux. La concurrence est moindre, la demande est forte et les collectivités pourraient également, comme nous venons de le rappeler, vous soutenir dans votre implantation.

Moins le taux de couverture est élevé, plus les besoins se font ressentir. On prend ainsi en compte le nombre d’enfants de moins de 3 ans et le nombre de places proposées par les infrastructures sur la commune.

Mais cette analyse de données peut être complétée avec des données terrain.

Compléter l’analyse avec des données terrain

Repérer les acteurs et le type de population

Observer le type de population présente sur une zone visée vous permet d’avoir de précieuses informations en lien avec vos critères de succès. Pour un projet d’implantation de crèche par exemple, s’installer dans des villes à forte représentativité de familles ou de ménages avec jeunes enfants est plus intéressant.

Si l’on se réfère à cet exemple, voici ce que l’on peut faire avec Smappen : Admettons que j’ai un projet d’implantation sur la ville de Toulouse, qui est une métropole hors classement. Tout d’abord je crée ma zone de chalandise en isochrone – soit selon un temps de trajet de 15min en voiture.

Smappen me permet d’étudier la population présente sur la totalité de ma zone de chalandise.

Ici, j’ai donc 444 112 habitants, avec notamment le point le plus intéressant pour mon cas : 14 809 enfants de moins de 2 ans. Soit un peu plus de 3% de la population globale. Le potentiel semble assez intéressant.

Je peux aller plus loin dans mon analyse :

analyse toulouse - structure des familles et ménages représentées

Avec la possibilité de voir la structure des ménages et des familles sur ma zone. J’ai donc 34 879 familles avec enfants, à ajouter avec les familles monoparentales ! Ce qui revient à 54 695.

Nombre d'enfants par familles toulouse

Et enfin, je peux aussi accéder au nombre d’enfants par famille, pour compléter mon analyse.

Après avoir observé le potentiel de mon projet d’implantation au niveau de ma cible, je m’intéresse à mes concurrents.

Ici, je vais donc repérer les acteurs en concurrence directe sur ma zone (en utilisant le code NAF 88.91A – Accueil de jeunes enfants)

analyse concurrence crèches

La couverture concurrentielle sur ma zone est plutôt élevée avec une répartition assez homogène.

Identifier les prescripteurs et les attracteurs de flux

Je poursuis mon analyse terrain avec l’identification de mes potentiels prescripteurs et attracteurs de flux. S’il s’avère qu’une certaine concentration de prescripteurs sont situés à un endroit précis de ma zone, où en plus mes concurrents sont peu nombreux, je pourrais y favoriser ma recherche de local.

Cette fois-ci, admettons que je souhaite proposer mes services de crèche en B2B, auprès d’entreprises partenaires.

J’effectue une recherche sur les entreprises de plus de 50 salariés. J’ai donc 582 partenaires potentiels à démarcher. En croisant les données concurrence et partenaires, pourquoi ne pas repérer les zones les plus intéressantes ? (Là où beaucoup de prescripteurs se situent et la concurrence est moindre).

prescripteurs - entreprises de plus de 50 salariés toulouse

Côté attractivité des flux, je peux repérer les pôles d’entreprises, comme ici sur le centre-ville ou le côté Nord-Est de ma zone.

Pour bien visualiser les stratégies utilisées par nos enseignes clientes dans le secteur des crèches et micro-crèches, voici le témoignage de Blandine CUNY, chargée de développement pour le réseau de crèches et services Léa&Léo :

Avec plus de 100 crèches en ce début 2023, l’enseigne Léa et Léo connaît un joli développement. Avec Smappen, j’arrive à générer un rapport et évaluer les tendances d’une zone en un clic. L’outil est très léger à mettre en place et a permis d’atteindre une vraie précision et crédibilité sur nos dossiers !
Blandine CUNY
Chargée de développement

3. Quels secteurs pourraient tirer profit des communes haut de classement ?

Les secteurs qui s’adressent à une cible jeunes enfants ou aux familles :

  • Les magasins type retail, comme les magasins de vêtements pour enfants, ou encore les magasins d’ameublement et d’équipement en lien avec cette cible.
  • Les acteurs du médical comme les pédiatres ou kinés pour jeunes enfants.
  • On pense également au secteur loisirs, parcs de loisirs ou d’activités qui accueillent les jeunes enfants, les associations sportives pour les plus jeunes (babygym, bébés nageurs, …).

Les communes haut de classement constituent un vivier de prescription et permettent d’élargir les propositions de services complémentaires à la garde d’enfants.

Veillez tout de même à réaliser une étude de votre marché local, qui permet de vérifier plus précisément le potentiel de votre zone de chalandise. Rien de mieux que la cartographie combinée au géomarketing pour ça ! 😉

Ce qu’il faut retenir

Ce classement des villes les plus kids friendly permet de mettre en perspective la couverture d’accueil des jeunes enfants face aux besoins des familles.

A la fois il peut servir les acteurs qui ont besoin de s’implanter dans des communes haut de classement :

  • Le secteur du retail,
  • Les acteurs du médical,
  • Les loisirs, …

Mais aussi ceux qui souhaitent pallier aux capacités d’accueil moindres sur certaines communes en besoin, donc hors-classement :

  • Acteurs de la petite enfance (crèches, assistant.es maternel.les, …),
  • Services à domicile (garde d’enfants, soutien scolaire, …),
  • Collectivités locales et territoriales.

Bien entendu, veillez à compléter notre classement avec des données terrain fiables pour une analyse fine et précise pour déterminer la zone avec le potentiel le lus intéressant !

On vous propose un article complet sur les 6 critères de succès pour un ouverture de crèche ou micro-crèche : comment faire le bon choix d’implantation ?

Julie Favre
Julie Favre
Content Manager chez Smappen, Julie adore écrire et s'intéresse à tout ce qui touche au géomarketing. Elle est aussi l'incarnation parfaite du stéréotype français en matière de nourriture, de mode et bien sûr, de bon vin ! ~ LinkedIn

Journalistes 👉 Accédez aux communiqués de presse des RDV Data par ici

Commencez à utiliser smappen dès maintenant

  • Pour aller plus loin 📖